lundi 27 octobre 2014

Un Google Play Store dédié




Le Project Ara est un des sujets créant le plus d’attente dans l’actualité tech en générale et de Google en particulier. Que l’on veuille ou non s’en équiper, que l’on pense ou pas que cela soit une bonne idée, Ara intrigue et l’on est curieux de ce que donnera « le » produit final.

Le marché que pourrait développer Ara est par ailleurs forcément attendu par les développeurs, qu’il s’agisse de créateurs de composants ou d’applications, Ara devrait faire exploser les possibilités.

Mais ce dernier fait est aussi dépendant d’un mode de mise à disposition des modules, et Google n’avait jusque là pas été très clair quant à la manière dont cela allait se faire. Les choses sont désormais moins mystérieuses grâce à l’interview de Paul Eremenko, responsable du Project Ara, lors de laquelle il s’exprime au sujet de la manière dont les modules seront vendus.

Google veut investir dans une boutique online très ressemblante au Play Store, où les utilisateurs de Ara pourront trouver les différents modules. Ce store vendra le matériel directement aux usagers, il n’y aura donc pas d’intermédiaires pour faire monter les prix, mais pas non plus de revendeur en magasin réel.

La conséquence sera de mettre côté à côte les constructeurs les plus puissants et les outsiders indépendants non moins créatifs, comme le Play Store l’a déjà fait avant. Reprendre le modèle du Store est semble-t-il la bonne idée, quand on voit ce qu’un espace de partage ouvert a pu générer d’innovation pour Android.




Les acheteurs pourront commenter et faire des comptes-rendus sur les produits achetés, permettant évidemment aux autres de prendre des décisions d’achat éclairées. La fonctionnalité est présente chez tous les grands sites d’achats de nos jours, mais dans le cas d’un projet générant potentiellement tout et n’importe quoi, la possibilité d’informer les clients potentiels du mieux que possible est très importante pour que l’écosystème Ara fasse émerger ce qu’il a de mieux.

L’autre grand point qui nous rend le plus curieux et dont les éléments sont encore inconnus, c’est la manière dont Google pourra tester et certifier les différents modules en vente. Si une app peut dans l’absolu causer des dégâts ou qu’un jeux peut contenir des malware, un mauvais composant peut être autrement plus dangereux.

Si ce genre de questions se réglait, et l’on ne doute pas que Google ait anticipé ces détails, le Projet Ara pourrait développer un énorme marché d’un pur point de vue financier, mais aussi une nouvelle place de créativité accédant facilement à l’utilisateur final, permettant ainsi de fluidifier l’évolution des produits grâce à la « sélection naturelle » qui en sera faite logiquement sur cette place commune. Alors, on pourra se demander si le Project Ara pourrait-être l’avenir de la téléphonie.

Si vous voulez en savoir plus et que l’Anglais vous parle, la longue interview se trouve dans la vidéo ci-dessous.



L'article complet sur :
http://www.phonandroid.com/project-ara-aura-un-google-play-store-dedie-pour-fabriquer-ses-smartphones-modulaires.html#ixzz3HKrPT3c9

Et vous que pensez-vous de cette article ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire